Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA VOIX DE NOSTERPACA

Conférence Régionale pour la Transition Energétique (CRTE)

24 Novembre 2021 , Rédigé par La voix de NOSTERPACA Publié dans #DOCUMENT

La 9ème Conférence Régionale pour la Transition Énergétique s’est déroulée le 23 novembre 2021, à la préfecture de région Provence-Alpes-Côte d'Azur. En introduction, le Préfet de Région a situé le contexte dont émergent trois éléments :

  • La contrainte qui consiste à s’adapter à un nouveau modèle énergétique pour limiter la consommation de CO2 dans les transports, le chauffage domestique et les industries ;
  • L’économie sensible aux tensions qui ‘exercent sur les cours du fait de la reprise de la consommation
  • Le pouvoir d’achat qui doit être préservé.

A partir de là, il s’agit de construire le futur le plus acceptable qui passe par la sobriété, l’isolation des bâtiments et la réduction de l’usage de la voiture individuelle. La baisse de la consommation d’énergie est un objectif partagé par les institutionnels, c’est l’axe central des politiques à mettre en œuvre.

Une table-ronde a ensuite abordé les conséquences de la crise COVID sur les Transports.

Christophe Gay, directeur du forum Vies Mobiles a pointé les conséquences de la crise sanitaire sur la mobilité des Français. Des évolutions sont notables, en particulier pour les modes actifs et le télétravail semble s'installer dans la durée.

Jean-Pierre Serrus, Vice-président du conseil régional  en charge des transports et de la mobilité durable a décrit les objectifs de la politique régionale des transports, conformes aux ambitions du plan climat de la Région. A court terme, les leviers sont la tarification et l'optimisation de l'offre public. A moyen terme, le ferroviaire devient la colonne vertébrale essentielle pour la Région. Des engagements sont déjà en cours : Étoile de Veynes, La Roya, la Côte bleue. La région s'implique dans LN PCA et collabore avec SNCF Réseau et SNCF gares et connexions. Dans le cadre du lot n°1 attribué à Transdev, le Conseil Régional va investir 250 millions d'€ pour acquérir de nouvelles rames.

A l'horizon 2025, les usagers disposeront d'un RER sur Aix-Marseille et en 2023 la flotte des autocars ZOU sera décarbonée.

Pour Fabrice Levassort, Directeur-adjoint de la DREAL PACA, le plan de relance et les récentes décisions de l’État marquent un tournant dans la politique des transports. Un effort important a été consenti par le gouvernement pour décarboner les flottes de ses services les plus utilisateurs comme la police ou les douanes. Les ZFE, Zones à faibles émissions de CO2, amélioreront la qualité de l'air dans les agglomérations concernées. Le plan de relance est un bouquet de solutions qui apportent des réponses écologiques. Il s'inscrit dans une démarche partenariale avec les collectivités territoriales.

Concernant la mobilité des personnes, trois axes sont favorisés :

  • les lignes ferroviaires de l'Étoile de Veynes et de la Roya ;
  • les transports urbains, les voies réservées sur autoroute (40 millions d'€ pour 40 km);
  • l'essor du vélo, avec le doublement des moyens donnés par l’État. Pour 2021/2022, ce seront 5 millions d'€ affectés pour la sécurisation du stationnement (abri-vélos) et 7,5 millions d'€ investis dans les pistes cyclables. 

Concernant le transport des marchandises, 20 millions d'€ sont attribués à la rénovation du triage de Miramas, à mettre en lien avec le développement du ferroviaire dans les bassins Ouest du GPMM. Les aménagements de CLESUD permettront de tripler la part modal du train.

Par ailleurs, la liaison routière Fos-Salon est devenue un projet multi-modal avec une part importante consacrée au vélo.

En complément de ces orientations, il est nécessaire de mener des actions commerciales pour aller vers plus de trains et moins de camions.

Pour Frédéric Vigouroux, Maire de Miramas, la rénovation du triage de fret ferroviaire traduit une prise de conscience. Mais pour que l'outil rénové soit rentabilisé, il faut une vision plus haute et plus large. Un modèle économique est à rechercher. Au passage, il alerte sur la concurrence dans le ferroviaire, qui, à ses yeux, remarque fondée sur l'observation des résultats obtenus, ne constitue pas une solution.

Jean-Philippe Bonnet, Délégué régional de RTE, estime que le réseau électrique en PACA pourra accueillir un développement significatif de l’électromobilité. Il faudra intégrer cependant des technologies qui ne sont encore opérationnelles, comme l'hydrogène.

NOSTERPACA retiendra de cette conférence tout particulièrement une phrase de l'intervention du VP CR à la mobilité :

le ferroviaire devient la colonne vertébrale essentielle pour la Région.

Si ce propos est confirmé, ce sera un changement significatif dans l'approche du Conseil Régional qui voulait remplacer les trains par des bus il n'y a pas si longtemps.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article