Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA VOIX DE NOSTERPACA

LES TRAINS D’ÉQUILIBRE DU TERRITOIRE DEVIENNENT INTERCITÉS

10 Janvier 2012 , Rédigé par nosterpaca Publié dans #DOCUMENT

 

 

Information de la Direction de la Communication de la SNCF

 

Depuis le 02 janvier 2012, les Trains d’équilibre du territoire (Corail, Téoz, Lunéa et Intercités) se regroupent sous un seul nom : INTERCITÉS.

 

A partir du 02 janvier 2012, le nom commercial des Trains d’équilibre du territoire (TET) devient INTERCITÉS. L’activité unique avait été créée en septembre 2011, regroupant ainsi au sein d’une même activité les offres Corail, Téoz et Lunéa (trains à réservation obligatoire) ainsi qu’Intercités.

 

Le déploiement du nom unique marque une nouvelle étape dans l’évolution de ces produits. L’objectif étant de :

  • Afficher une image plus simple et plus compréhensible auprès des clients avec une appellation unique pour l’ensemble des « trains classiques SNCF »

  • Développer une offre forte et cohérente

  • Répondre aux enjeux de la marque unique SNCF, dont l’activité INTERCITÉS partage les valeurs

Dans le but de moderniser et de pérenniser les Trains d’équilibre du territoire, l’État et SNCF ont signé une convention d’une durée de trois ans, le 13 décembre 2010. L’état est ainsi devenu l’Autorité Organisatrice de ces trains.

 

Le nom unique INTERCITÉS respecte donc la convention qui stipulait : « Intercités, ainsi que sa signature constituent l’appellation générique d’identification du service public de transport de voyageurs des Trains d’équilibre du territoire ».

 

Intercités en chiffres

 

Intercités représente quotidiennement 300 trains de jour et 25 trains de nuit.

 

Près de 100 000 voyageurs empruntent les 38 lignes chaque jour.

 

367 villes et 21 régions sont desservies par INTERCITÉS.

 

Le parc matériel se compose de plus 300 locomotives, 2 000 voitures Corail et une vingtaine d’automoteurs.

 

 

Commentaires NOSTERPACA :

 

Produits, activité, marque … . on continue dans le saucissonnage de l'entreprise ferroviaire avec des mots pour le dire ….

 

Depuis que l’État est devenu Autorité Organisatrice des Transports, le constat est qu'il n'a pas fait beaucoup d’efforts … L’horizon est même plutôt terne, puisque la convention des TET a été dissociée du renouvellement du matériel roulant (certains matériels ont entre 30 et 40 ans). Une étude financière est en cours mais il faut constater que l’État n’est pas pressé d’investir dans du matériel neuf (un marché de près de 2 milliards pour l’industrie ferroviaire) alors que les régions ont été plus volontaristes en renouvelant le parc des TER

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article