Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En route vers la multimodalité

21 Janvier 2021 , Rédigé par La voix de NOSTERPACA

Le débat autour de la liaison routière Fos-Salon s'achève dans sa forme "commission particulière du débat public" par une réunion plénière qui a eu lieu mercredi 20 janvier 2021 à Fos.

Pour le réseau associatif qui a porté d'entrée la question du report modal de la route vers le fluvial et le fer, des éléments de satisfaction sont à valoriser. En effet, cette question du report modal  est mise en perspective par le représentant de l’État Maître d'Ouvrage à l'issue de ces mois d'un débat de qualité pour lequel des moyens importants ont été consentis.

Pour résumer sous forme de boutade, le report modal, et tout particulièrement vers le mode ferroviaire, passe par la réalisation d'une liaison routière ... !  mais des décisions, concertations et investissements devraient bientôt émergés de ce débat pour renforcer les outils existants dont le triage SNCF de Miramas. C'est une avancée substantielle.

Il restera à s'assurer que les améliorations, une fois réalisées sont utilisées par les transporteurs. La plateforme logistique des Bruguières (1) créée dans le Var, a bénéficié d'un embranchement avec la gare SNCF des Arcs mais depuis 10 ans, aucune connexion n'a été établie avec les entrepôts. 

Environ une centaine de participants ont participé à cette session de clotûre, dont 50% en distanciel.

 En ouverture, les lycéens d'un établissement local ont présenté une vidéo radicalement opposée au projet suivi par la présentation des travaux d'un panel de citoyens tirés au sort, un peu plus nuancé que leurs jeunes prédécesseurs et globalement sur les positions de France Nature Environnement.

Les institutionnels, services de l’État, élus des communes, Conseil Régional, Aix-Marseille-Provence, Chambres de Commerce et d'Industrie, MEDEF, Grand Port de Marseille, ... ont tous dit et redit la nécessité de réaliser au plus tôt cette liaison. Et aussi pour quelques-uns le contournement d'Arles ... Peu de réserves exprimées hormis par le CEN (Marc Beauchain), RAMDAM (Frédéric Serres) et EVM (Bruno Guiraud). La chambre d'agriculture des Bouches-du-Rhône, seule structure à s'être opposée "frontalement" au projet, n'était pas présente.

Le préfet de Région est intervenu en tant que représentant de l’État Maître d'Ouvrage. Il affirme d'entrée que les intervenants ont été entendus dans leur diversité.

Des réponses seront apportées pour une meilleure cohérence des décisions prises en matière de mobilités dans les différents projets des différentes collectivités : Modes doux et Transports Collectifs pilotés par Aix-Marseille-Provence, orientations du SRADDET. Il rappelle les investissements annoncés par la Région et la perspective du Contrat d'Avenir en insistant beaucoup sur l'extension de CLESUD (appelée TPO) [TERMINAL OUEST PROVENCE ]

Le préfet de Région  estime que le cahier d'acteurs produit par SNCF clarifie la situation du triage de Miramas, ce qui permet de garantir ce site ( via Contrat d'Avenir ?). Il annonce une table ronde sur le triage de Miramas d'ici fin mars  Et précise que les orientations du plan de relance sur le volet ferroviaire seront définies mi-février pour un rapport complet présenté à l'automne.

C'est Chantal Jouanno qui a conclu les travaux en précisant les suites qui seraient données aux différentes interventions.

Intervention de Gilles MARCEL le 20/01 au nom du réseau France Nature Environnement Provence-Alpes-Côte d'Azur (temps donné = 3 minutes)

Pour le réseau France Nature Environnement, ce projet routier est né à une époque où les transports routiers de marchandises se développaient sur la base d’une concurrence fondée sur des prix bas obtenus par des coûts de production externalisés. Il est impératif aujourd’hui :

  • D’intégrer effectivement l’ensemble des coûts réels au mode de transports qui les génère. Ainsi, les prix pratiqués par les transporteurs seront plus justes d’un point de vue social et environnemental ;
  • De stopper les projets qui visent à augmenter la consommation de terres fertiles ou de zones naturelles qu’il est vital de protéger ;
  • De ne plus engager de réalisations qui conduisent à augmenter les trafics routiers PL et VL et donc la pollution de l'air et le réchauffement climatique ;
  • D’arrêter de raisonner par mode et de se doter d’une vision globale.  Il faut penser multiusage aussi bien pour le fret que pour les voyageurs et multimodalité pour les déplacements de personnes, dont le vélo et la marche à pied.

France Nature Environnement fait preuve de pragmatisme en acceptant le principe d'une amélioration de la liaison routière Fos-Salon mais demande que soient prises en considération :

  • La protection de l’eau et des espaces naturelles qui garantissent notre survie ainsi que la préservation des terres agricoles qui assurent notre alimentation. Notre réseau sera très vigilant pour que soient respectés les droits de la Nature et de l’Environnement ;
  • Une utilisation stratégique de la plateforme ferroviaire de Miramas et de l’autoroute ferroviaire potentiellement disponible depuis ce triage bien connecté à la ZI industrielle de Fos. Il est nécessaire pour cela de passer des paroles aux actes. Le plan de relance et le Fonds de Transition Juste permettent de mobiliser des financements dans cette direction ;
  • Les pistes évoquées dans l’étude que France Nature Environnement avait menée en 2013 qui restent d’actualité. Là encore, le plan de relance est une opportunité pour avancer dans la mise en place d'un service express métropolitain (trains + cars) pour Aix-Marseille-Provence.

En conclusion, notre réseau associatif remercie la commission particulière du débat public, se félicite de la tenue de ces débats et souhaite être entendu !

 

(1) Le parc des Bréguières est longé par la voie ferrée Marseille / Nice. Afin de proposer une possibilité de desserte ferroviaire aux exploitants de la zone, une voie ferrée interne longeant la voie Marseille-Nice a été créée ainsi qu'un tunnel sous la RD 555 afin de relier la gare des Arcs-sur-Argens. Tout ceci, payé par de l'argent public,  est inutilisé depuis la création du parc ...

En pièce jointe le communiqué de presse des sections du parti communiste du pourtour de l’Étang de Berre ainsi que le lien pour lire celui du Maire de Miramas, Frédéric Vigouroux :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article