Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA VOIX DE NOSTERPACA

RER Toulonnais: Pour la gare « terminus Ouest » à St CYR

22 Octobre 2019 , Rédigé par Jean-Paul Klein Publié dans #Déplacements du quotidien, #Ligne Nouvelle, #TER

RER Toulonnais: Pour la gare « terminus Ouest » à St CYR

Dans les discussions avec SNCF réseau, plusieurs assoc (dont NOSTERPACA) ainsi que des élus demandent que le projet proposé prenne mieux en compte les réalités locales. En particulier sur l'Ouest Var, que ce futur "RER" ne s’arrête pas à La Seyne ou à Ollioules mais organise la tète de ligne à Saint Cyr sur Mer ("frontière" avec les Bouches du Rhône avec La Ciotat)

Une présentation détaillée a été faite lors de la réunion bilan des concertations.

Ce projet se retrouve si dessous dans ce document envoyé aux différentes autorités:

Contribution à la concertation « RER toulonnais »
La présente note reprend et confirme les interventions faites par un représentant de l’association (D. OLIVIER,
administrateur, conseiller municipal de SAINT-CYR-SUR-MER), lors de la réunion publique de concertation
organisée le 7 Octobre 2019 à l’Hôtel de ville de LA SEYNE.
Cette réunion était consacrée au secteur Ouest du projet de « RER toulonnais » et en particulier aux scenarios
relatifs à la localisation du « terminus Ouest » de ce RER.
En introduction au débat, le représentant de SNCF Réseau a indiqué que les sites de BANDOL et plus à l’ouest
étaient écartés car présentant des inconvénients rédhibitoires vis-à-vis du critère « objectifs de la phase 2 : capacité
et services ». L’éloignement trop grand de TOULON obligerait à supprimer deux arrêts dans le projet, et ralentirait
de 6 minutes le temps de trajet des trains longue distance. (cf tableau p.11 du document remis en séance).
Nous regrettons très vivement que soit ainsi écartée une variante qui serait l’implantation du terminus Ouest à SAINT-CYR-SUR-MER (St CYR), dans une nouvelle gare à 400 m maximum à l’Ouest de l’actuelle gare, option que la Sncf avait elle-même étudiée et présentée aux collectivités en 2000.
Quelques remarques liminaires :
 Le terminus Est envisagé pour le RER est CARNOULES, à 35 km à l’Est de la gare de TOULON ;
or la gare de St CYR est à 23 km seulement à l’Ouest…
 Les études faîtes par Sncf Réseau concernant la possibilité de décaler plus à l’Ouest le « Terminus-
Origine » font apparaître que, dans ce cas, les sillons accordés aux trains du quotidien entraineraient un
retard de 6 mn pour les trains longue distance ou obligeraient de supprimer 2 arrêts sur le parcours pour
les trains du quotidien compte tenu que les phases 1 et 2 du projet n’ont pas prévu de travaux importants
d’amélioration des infrastructures (3eme voie par exemple).
 L’agglomération « Sud Sainte Baume » compte de l’ordre de 60.000 habitants, qui ne doivent pas être
oubliés dans le projet de RER ; elle dispose de 3 gares (BANDOL, SANARY et St CYR), la gare de St CYR
étant celle qui charge le plus de voyageurs (d’après certaines indications, à confirmer, autant à elle seule
que les 2 autres).
La gare de St CYR est en outre le « point de basculement » entre TOULON et MARSEILLE. En effet, à
St CYR, les usagers empruntent cette ligne majoritairement vers le bassin d’emploi de MARSEILLE alors
qu’à BANDOL ils vont vers le bassin d’emploi de TOULON. L’implantation d’un « Origine Terminus » à St
CYR permettrait de mieux desservir toutes les communes de Sud Ste Baume, que ce soit vers TOULON
ou vers MARSEILLE, mais aussi de faciliter les trajets entre LA CIOTAT et TOULON.
Le terminal Ouest à St CYR : une opportunité unique…
 Une plate-forme ferroviaire existante, aménageable à moindre coût :
 A 400 mètres maximum à l’Ouest de la gare actuelle, se trouve, en parallèle des 2 voies de la ligne
actuelle, une plate-forme ferroviaire inutilisée avec deux voies qui étaient autrefois utilisées pour du
fret, et, un peu plus loin, pratiquement en face (voir plan joint), en bordure de la VF, une parcelle d’un
seul tenant de plus de 1 hectare, en friche
 Une telle disposition est sans doute unique dans l’Ouest varois et devrait limiter fortement le coût
d’aménagement d’un terminus à St CYR (pour mémoire, la SNCF annonce un coût de 57 à 60 M€
pour un terminus à BANDOL…)
 Aucun déménagement d’activité
 Le site sur lequel il est proposé d’implanter la gare et les parkings est constitué d’une seule parcelle,
en friche : il n’y aurait donc aucune activité à déménager.
 Un véritable « Pôle d’échanges multimodal » (PEM)
 La parcelle est située en bordure de la sortie 10 « Saint Cyr » de l’autoroute A50 ; l’accès à la nouvelle
gare pour les usagers venant en voiture des communes de l’agglo Sud Ste Baume pourrait ainsi se
faire par l’autoroute, évitant le trafic dans le centre de St CYR, en allégeant en particulier le
trafic venant du Nord par la RD 66 (route de la Cadière), qui est déjà saturé car recevant, en nombre
croissant, les véhicules venant de la nouvelle ZAC de la Miolane
 Tous les acteurs souhaitent développer à Saint Cyr un « Pôle d’échanges multimodal » (PEM), qui
concernerait non seulement la commune de St CYR mais celles de l’agglo Sud Ste Baume ; même les
usagers de BANDOL et SANARY, qui ont déjà leur gare, pourraient bénéficier d’un PEM à St CYR,
facilement accessible par l’autoroute, tout comme les usagers de LA CIOTAT se rendant dans l’aire
toulonnaise. La Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur a d’ailleurs retenu St CYR, avec 5 autres
communes de PACA, pour l’étude de l’insertion de PEM dans l’urbanisme, à la suite d’un appel à
manifestation d’intérêt.
 Mais l’étude en question de l’OAP Pradeaux-Gare, financée à 70 % par la Région et menée par le
bureau CITADIA, montre qu’insérer un véritable PEM au voisinage de la gare actuelle est très
difficilement faisable, du fait de la quasi-impossibilité de réaliser les voiries nécessaires (cf chemin de
Tacone…) : lors de l’élaboration du PLU de St CYR, le commissaire-enquêteur, dans son rapport
d’avril 2016, soulignait très précisément l’absence de réalisme du projet d’OAP Pradeaux-Gare.
Les études menées depuis 2016 n’apportent aucune solution à cette difficulté.
 Seul le déplacement de la gare permettrait la réalisation d’un PEM digne de ce nom, et dans des
délais raisonnables. Nous rappelons que l’actuel pont SNCF sur la RD 66 ne permet pas le passage
des bus et cars. Le déplacement de la gare permettrait de créer un PEM sans attendre que ce pont
soit élargi ou doublé. Le site proposé permettrait de créer un PEM ambitieux, avec toutes les
connexions nécessaires (transports doux, covoiturage, bus et cars, …)
 Il faut souligner l’incohérence des acteurs majeurs du transport régional :
la Région reconnaît le grand intérêt d’un PEM à St CYR et, en même temps, dans le cadre de la
convention « Région – SNCF » on réduit la capacité d’accueil de la gare (depuis le 1er Septembre, elle
est totalement fermée 3 jours par semaine, et les horaires d’ouvertures réduits les autres jours…)
 Une amélioration notable de l’accessibilité et de l’accueil en gare
 L’actuelle gare de St CYR présente une triste caractéristique : elle est située dans une courbe et le
dévers des voies crée, sur le quai Nord, une hauteur de marche rédhibitoire entre le quai et les
wagons, extrêmement pénalisante, sinon discrimante, pour les personnes à mobilité un tant soit peu
réduite. Le déplacement de la gare vers l’Ouest vers un tronçon rectiligne ferait disparaître ce grave
inconvénient.
 Aqualand et le terminus Ouest à St CYR…
 Le site proposé borde Aqualand, qui serait (à vérifier) le site touristique du Var ayant la plus forte
fréquentation journalière (3.000 à 5.000 visiteurs/j., à 50 % locaux (cf Var Matin 3/08/18.
 Implanter le terminus Ouest à proximité immédiate d’Aqualand présenterait des avantages :
- optimisation, selon des dispositions à étudier, de l’utilisation des parkings d’Aqualand, très
vastes (cf photo jointe) : ces parkings ne sont utilisés que 2 mois et demi par an, l’été, à une
période où le trafic voyageurs SNCF trajet-domicile devrait baisser…
- amélioration de la sécurité des visiteurs se rendant par le train à Aqualand (actuellement certains
sont tentés des cheminements piétonniers interdits…),
- diminution de l’empreinte carbone du site, avec, on peut l’espérer, un report de l’automobile
vers le train pour les visiteurs d’Aqualand (cf EuroDysneyland)…
En conclusion, l’association « Saint Cyr 2020 » souhaite très vivement que les études du RER toulonnais
soient reprises pour y intégrer sérieusement l’hypothèse du terminus Ouest à Saint Cyr sur Mer.
La nouvelle étude devrait mieux prendre en compte les besoins et attentes des usagers du quotidien.
Compte tenu de l’importance et de l’impact du projet, cette étude devrait faire preuve d’une vision
stratégique beaucoup plus ambitieuse intégrant les objectifs de la transition écologique :
 dans l’espace: l’aire du SCOT Provence Méditerranée paraît être a minima pertinente,
(le territoire du SCOT va jusqu’à la limite des Bouches-du-Rhône et englobe St CYR),
 dans le temps : une vision à 30 ou 50 ans n’est pas de trop pour un tel projet.
 Partant du principe que les transports ferroviaires ne peuvent qu’être améliorés dans le cadre de la
sauvegarde de la planète, il sera donc nécessaire d’améliorer les trains au quotidien mais aussi ceux à
longue distance (Tgv , Intercités…) et les trains de fret.
Pour l’agglo Sud Ste Baume, le PEM proposé constituerait une superbe « porte d’entrée », facilitant les
liaisons entre les communes du littoral et celles de l’intérieur.
Pour l’association « Saint Cyr 2020 » D. OLIVIER et Alain PATOUILLARD,
administrateurs et conseillers municipaux de St CYR

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Durand Renée 11/12/2020 18:33

Projet trop couteux impactant les propriétaires du chemin de Sorba je ne suis pas d accord. Durand Renée

Mathias 23/01/2021 20:58

Bonjour, je viens vers vous car une maison est actuellement en vente chemin de la sorba. Je suis intéressé par cette maison. Mais j'ai connaissance de ce projet. J'aimerais vous contacter pour avoir plus d'informations, sur ce projet et surtout l'impact sur le chemin de la sorba.