Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA VOIX DE NOSTERPACA

Transit routier dans les Alpes et Commission Mobilité 21 : ne pas se résigner

21 Janvier 2013 , Rédigé par nosterpaca Publié dans #DOCUMENT, #Alpes-frontière Italie-France, #Val de Durance-Alpes-Montgenèvre

Le journal « l'antenne » daté du 21 janvier 2013 nous apprend que la Région Paca a bloqué en décembre sa participation financière à la rénovation du tunnel de Tende dans les Alpes-Maritimes.

En fait, il s'agit plutôt d'un report : en 2013, il n’y aurait aucun financement régional pour le doublement de ce Tunnel de Tende. Cette décision prise sous la pression du groupe EELV correspond aussi à l'engagement écrit du candidat François Hollande vis à vis de l'association Roya Environnement Nature. Il promettait durant la campagne électorale de 2012 de faire réétudier le dossier par les services de l’État en cas d'accession à la Présidence de la République.

La circulation des poids lourds au Col de Tende serait naturellement amplifiée par un doublement, au risque de transformer la vallée en un simple couloir de circulation entre Vintimille Turin.

Et la vallée de la Roya est également menacée par la fermeture de la voie ferrée qui relie Vintimille à Cuneo en passant par Breil et Tende, du fait de la vétusté de l’infrastructure et de la dégradation du service côté italien. Par une convention franco-italienne signée en 1970, ces derniers se sont engagés à supporter l’entretien de la section française. Hélas les financements ne sont pas aux rendez-vous .. 

Cette actualité nous ramène à la problématique des traversées alpines et en particulier de la situation de saturation des trafics routiers de marchandises en transit à Vintimille.

La commission 21 mise en place par le gouvernement pour orienter les décisions en matière de nouvelles infrastructures aurait du logiquement examiner ce dossier. En effet, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur est fortement soumise aux conséquences de ces circulations routières qui la traversent. Et il pouvait apparaître comme de bon sens que soit examiné le bien-fondé d'un percement ferroviaire sous le Montgenèvre. Mais les décideurs politiques ont arrêté le débat. La commission n'aura pas à se prononcer sur la question puisque le sommet franco-italien du 3 décembre 2012 à Lyon a déjà apporté la réponse : le LYON-TURIN sera réalisé et. … absorbera les trafics fret transitant à Vintimille et réorientera ainsi les flux Est-Ouest !

Pour NOSTERPACA, ces affirmations sont inexactes et inacceptables pour des raisons que nous avons largement exprimées, à plusieurs reprises. Aucune étude connue ne valide ces allégations. A l'opposé, le percement ferroviaire sous le Montgenèvre reste l’hypothèse la plus crédible pour aller dans le sens d'une réduction des nuisances générées par les circulations routières dans les vallées alpines.

L'association France Nature Environnement sera auditionnée courant janvier par cette commission 21 et portera les avis de ses fédérations régionales. Pour FNE-PACA, le dossier Val de Durance/Montgenèvre qui a fait l'objet d'une inscription au SNIT doit être examiné dans le cadre de la commission 21, au même titre que la ligne nouvelle Marseille-Nice. Souhaitons que l'ensemble des acteurs politiques, économiques et sociaux de notre région agissent avec cette même volonté.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

S.P 23/01/2013 11:57

Il faut faire le percement ferroviaire du Montgenevre, pour justifier définitivement que ce n'est pas à la ligne nouvelle Marseille-Nice de traiter le fret. Qu'elle est déjà suffisamment compliquée
comme ça pour ne pas devoir être mixte et son trafic passager attendu ne laissera aucune place au fret.
Il s'agit aussi d'assurer l'équité d'accès au réseau grande vitesse de la région PACA. Il faudrait étudier un programme ambitieux d'électrification des Alpes du Sud : Marseille-Aix-Pertuis
Gap-Briançon, mais aussi Pertuis-Cavaillon. Desserte de Gap et Briançon par le Montgenevre (qui de facto n'est pas antagoniste du Lyon Turin). Desserte de Pertuis Manosque et Digne par Avignon TGV