Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA VOIX DE NOSTERPACA

La gratuité des transports, une fausse bonne idée ?

26 Janvier 2012 , Rédigé par nosterpaca Publié dans #DOCUMENT

C'est l'avis de Patrick YouEE-Les VERTS - Adjoints aux déplacements – La Roche sur Yon

« Je suis ravi de voir qu’autant d’élus de divers horizons se soucient aujourd’hui de développer les transports en commun », a ironisé Patrick You, élu EELV à La Roche-sur-Yon, selon Ouest France. Pour l’élu, « l’enjeu, c’est d’amener les gens à choisir le bus plutôt que la voiture. Lire la suite :

http://www.ville-rail-transports.com/content/16950-la-gratuit%C3%A9-des-transports-une-fausse-bonne-id%C3%A9e-selon-patrick-you?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+villerailtransports+%28Ville+Rail+et+Transports%29

 

Jean – Claude ALBERIGO, Chargé de mission pour la Délégation Transports et écomobilité du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur exprime un accord avec ce point de vue. En apportant les précisions suivantes :

Pour reprendre l’exemple d’ AIX – PERTUIS, et avec la réforme tarifaire, le trajet AIX – PERTUIS en TER est :

· gratuit pour les lycéens, collégiens, apprentis et stagiaire FP ayant acquis la carte ZOU ETUDES (15 € / an)

· De 1,20 € (minimum de perception SNCF) pour les chômeurs, allocataires des minima sociaux et bénéficiaires du Fonds d’invalidité ayant un revenu inférieur au SMIC : carte ZOU SOLIDARITES

· De 1,675 € pour tout public titulaire de la carte ZOU 50 – 75 (75 % de réduction sur un parcours de référence avec carnet de 10 tickets)

Nous ne sommes pas très éloignés du tarif bus pour les usagers réguliers, qui sont la cible prioritaire de la Région en matière d’offre tarifaire. Nous comptons d’ailleurs aussi sur les associations pour nous relayer l’information, notamment sur la petite dernière, la carte 50 / 75 % qui est encore moins connue.

 

Pour faire suite à cet appel, nous vous invitons donc à aller sans tarder vous renseigner dans les gares pour bénéficier de cette disposition tout public carte ZOU 50 – 75

 

Commentaires NOSTERPACA sur cette fausse bonne idée ...

La gratuité des transports publics n'existe pas, c'est une expression erronée. Au mieux un raccourci pour l'affichage politique d'une mesure sympathique aux yeux de la population mais surement pas une démarche pédagogique.

Monter dans un bus ou utiliser sans contrepartie financière un service public ne signifie pas que ça n'a rien coûté pour le produire. Il est possible de parler d'accès gratuit pour les utilisateurs, c'est tout à fait différent. Lorsqu'une personne utilise son véhicule privé, elle n'acquitte pas de billet. Mais il lui a fallu acheter son automobile, mettre du carburant, payer une assurance, parfois des péages...

Les déplacements nous coûtent – et nous coûteront - de plus en plus chers et c'est bien en recherchant des solutions collectives que nous pourrons contenir ces dépenses souvent contraintes.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

eric brucker 27/01/2012 10:44

Bien d'accord...
et la mesure de l'influence des TC sur le trafic autos n'est pas une tâche aisée ...

eric brucker 26/01/2012 19:28

Dans les villes où les bus sont gratuits , personne ne pense qu'ils ne coûtent rien...mais les usagers sont plutôt contents et en augmentation!
cf Gap, Aubagne etc....
souvent le pb est un bon raccordement avec des parkings gratuits en périphérie ..et un bon cadencement...

eci dit la gratuité n'est certainement pas la panacée, mais la rejeter dogmatiquement n'est ni justifié ni constructif.
Une analyse critique objective des villes où elle fonctionne serait plus interessante !!

nosterpaca 27/01/2012 08:40



D'après les constations réalisées à Gap et Aubagne, l'accès gratuit génère une augmentation du nombre des utilisateurs mais sans réduire pour autant la circulation des véhicules individuels. Et
c'est bien la qualité de l'offre multi-modale qui fera la différence. A condition de disposer des moyens financiers pour la mettre en oeuvre ...