Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Inventer l'eau tiède

11 Janvier 2021 , Rédigé par La voix de NOSTERPACA

L’article ci-après lu dans "mobitelex" média spécialisé dans les transports, décrit une nouvelle offre ferroviaire lancée début février : une liaison fret quotidienne Avignon-Valenton-Dourges.

Il faut se réjouir de cette initiative qui remet sur pied un service créé en 1988 sous le nom de Chrono Froid pour desservir Rungis en produits frais ...

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme avait dit Antoine Lavoisier ....

Côté ferroviaire français, il aura tout de même été perdu beaucoup de temps, de savoir-faire et de compétences durant ces trente dernières années. Le chemin sera long pour regagner un niveau technique "champion du monde"

Alors que Fret SNCF est contraint de prendre des mesures d’urgence pour faire face au recul de 20% de ses trafics en 2020 (transfert de conducteurs à SNCF Voyageurs, vente d’actifs, départ en retraite non remplacés), certaines filiales font feu de tout bois pour développer leurs activités. Ainsi Froid Combi, filiale à 49% de Fret SNCF, va-t-elle mettre en place le 1er février prochain un nouvel aller-retour Avignon-Valenton-Dourges, cinq jours sur sept.

Ce service supplémentaire nous paraît intéressant parce qu’il pourrait constituer en réalité la vraie navette hexagonale fruits et légumes pour Rungis. Loin de la focalisation politique sur un Perpignan-Rungis qui n’était presque intégralement approvisionné que par des produits espagnols et marocains, les convois de Froid Combi dans le sens sud-nord sont irrigués très largement par les territoires du sud de Nice à Nîmes. Les horaires promis par SNCF Réseau devraient permettre un approvisionnement matinal de la plate-forme de Rungis: 17h à Avignon, 3h à Valenton. A cette heure-là, ll ne faut qu’une grosse demi-heure pour transférer la caisse mobile depuis le terminal, donc à temps pour la mise à disposition des grossistes.

Rémi Crochet, PDG de Froid Combi, défend son modèle très particulier. En tant que candidat autorisé il ne laisse à personne le soin de suivre et de défendre ses sillons, en contact permanent avec SNCF Réseau, mais il laisse à ses partenaires routiers les pré et post acheminements – à chacun son boulot, il s’interdit d’aller démarcher les chargeurs. Il veille au remplissage dans les deux sens de ses convois de 750 mètres, constitués en partie de caisses mobiles à 160 km/h qui lui permettent d’augmenter la masse brute freinée et donc d’être homologués à 140 km/h.

Jusqu’à maintenant Froid Combi c’était un aller-retour quotidien Avignon- Valenton et un autre Avignon-Dourges, avec la prédominance de fruits et légumes, produits frais et surgelés – un peu de messagerie et d’industrie traditionnelle, et des taux de remplissage à plus de 95%. Le nouveau service annoncé pour le 1er février est un vrai test grandeur nature pour la capacité de SNCF Réseau à tenir ses engagements horaires, et donc à relever le défi d’une logistique quotidienne et régulière des grands centres urbains.

A noter qu’à l’occasion de ce nouveau service préparé en fait depuis deux ans (la grève de l’hiver 2019 puis la pandémie ont retardé sa mise en œuvre d’un an), Froid Combi change d’opérateur et passe de Fret SNCF à Captrain ex-VFLI. Cela pourrait confirmer le futur positionnement principal de Fret SNCF sur une activité subventionnée de wagons isolés, Captrain opérant désormais de façon prioritaire sur les trafics européens et longue distance, très concurrentiels.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article