Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cruelle renaissance

11 Novembre 2020 , Rédigé par La voix de NOSTERPACA Publié dans #DOCUMENT, #Alpes-frontière Italie-France, #Déplacements du quotidien

La tempête Alex du 2 octobre dans les Alpes-Maritimes a causé la mort de sept personnes et onze autres sont toujours portées disparues. Les travaux nécessaires à la reconstruction sont estimés à un milliard d'€.

Il aura fallu cette catastrophe pour réorienter les priorités dans la Vallée de La Roya au profit du ferroviaire. Quelle honte, quel échec pour ces responsables politiques censés agir pour l'avenir dans l’intérêt général.

Depuis des années, des actions citoyennes allant jusqu'à des recours juridiques auront été menées par des associations comme Roya Expansion Nature et France Nature Environnement pour s'opposer au doublement du tunnel routier de Tende et, par conséquence, au développement d'un trafic Poids-Lourds qui n'avait rien à faire dans cette vallée.

En vain ! Aucun argument de bon sens ou de réalité écologique n'aura été entendu. Mais la montagne s'est effondrée, les travaux du doublement sont stoppés et il y aura des chantiers pharaoniques pour rétablir un passage.

Aujourd'hui, un préfet est nommé spécialement pour accélérer le rétablissement des circulations routières et ferroviaires. Il nous explique ses actions auprès du groupe SNCF pour obtenir des réparations très rapidement. Il fait venir du matériel de traction et des wagons marchandises d'Italie pour exploiter une ligne totalement déshabillée en moyens de ce type, le fret ferroviaire étant relégué au rang d'histoire ancienne pour une bonne partie du réseau ferré français.

Les associations et au premier rang NOSTERPACA, exigeront que le plan de relance donne la priorité au ferroviaire. Dans notre région, le retard est considérable, mesuré et reconnu. Les catastrophes que nous traversons peuvent devenir des atouts pour repositionner les investissements dans la bonne direction :

>> arrêt du tout routier, report modal des marchandises vers le ferroviaire et le fluvial ;

>> développement d'une économie des transports qui regarde autre chose que sa rentabilité immédiate et construit l'avenir. Chaque mode doit payer ses coûts cachés.

Ces objectifs sont atteignables dès lors que les citoyens exerceront leur pouvoir d'influence auprès des élus et décideurs.

 

Un regroupement d'associations et de citoyens a élaboré 20 propositions pour un printemps du "Train des Merveilles" :

Aujourd’hui cette « ligne de vie » si indispensable au développement économique de nos régions est à un tournant de son histoire. De grandes décisions sont en train d’être prises par les institutions quant à son avenir. Mais nous savons tous que « le diable se cache dans les détails » et qu’une seule décision malheureuse peut avoir des conséquences graves.
Pour plusieurs années cette ligne de chemin de fer sera le seul lien pour desservir efficacement nos villages mais aussi comme voie de communication entre le sud du Piémont et la Riviera-Côte d’Azur.
Les associations de défenses de cette ligne, qui militent depuis de nombreuses années pour sa sauvegarde et sa modernisation, proposent un document commun avec 20 propositions pour un véritable printemps du « Train des Merveilles ».
On nous annonce pour février/mars prochain sa réouverture dans son intégralité de Limone à Ventimiglia. Faisons en sorte qu’elle soit efficace pour supporter la renaissance de nos villages et assurer notre avenir économique dans les meilleurs conditions possibles.

1 : INFRASTRUCTURE
1-1 : Travaux d’urgence
1-1-1 : Nous demandons à RFI et à SNCF-Réseau de mettre tout en œuvre afin de permettre un rétablissement rapide de la liaison Cuneo - Vintimille. La reprise économique de nos vallée est suspendue à cette réouverture.
1-1-2 : Nous demandons que les futurs travaux de remise à niveaux de nos lignes soient engagés au plus vite, en particulier les 15 millions du CPER, déjà disponibles pour la ligne de la Roya, mais aussi les 35 millions d’euros indispensables à la régénération de la ligne Nice - Breil en particulier pour sécuriser le tunnel de Braus. Ces travaux qui demanderont des suspensions de services devront être coordonnés afin de permettre
aux habitants de la Roya et aux voyageurs en transit de pouvoir disposer d’un lien ferroviaire permanent vers la Riviéra-Côte d’azur.
1-1-3 : Dans le cadre des travaux de réfection du tunnel de Braus SNCF-Réseau et la Région devront maintenir la circulation des trains entre Nice et L’Escarène. Les installations de sécurité de L’Escarène devront être adaptées pour permettre aux trains d’y faire des demi-tours de façon permanente à l’avenir. La création d’un service cadencé dans la vallée du Paillon doit faire partie des objectifs d’aménagement du territoire.
1-2 : Vitesse des trains dans la Roya
En réduisant la vitesse de la ligne de la Roya de 80 à 40 km/h RFF (Gestionnaire du réseau jusqu’en 2014) avait mis en avant la nécessité de préserver les installations en l’absence de financements pour assurer son entretien. Le différent financier franco-italien étant en voie de règlement et vu la situation exceptionnelle après la catastrophe, nous demandons à SNCF-Réseau de rétablir partout ou cela est possible le 80 km/h ou
au minimum la « vitesse d’équilibre » de 60 km/h. Bien entendu des ralentissements seront encore présents sur les portions de voies dégradées et là ou des travaux restent à engager.
1-3 : Accès des convois français en gare de Limone et transit par Vintimille
1-3-1 : La convention des travaux de 29 millions financés ces dernières années par l’Italie prévoyait l’installation du système de sécurité français en gare de Limone afin de permettre à des trains français (TER, trains de marchandises et convois touristiques) de rejoindre la gare de Limone et le réseau électrifié italien. A ce jour ce système a été installé jusqu’en gare de Vievola mais pas encore à Limone pour des raisons d’études
techniques complémentaires à réaliser. Nous demandons donc à RFI et à SNCF-Réseau de mettre en place d’urgence le DAAT français à Limone afin de permettre aux trains français d’atteindre la gare de Limone.
1-3-2 : L’installation du DAAT français sur la section Breil - Vintimille (Point de croisement d’Airole) permettrait de faire passer des trains français via Vintimille en particulier lors de la fermeture pour travaux de la section l’Escarène - Breil et pourquoi pas régulièrement à l’avenir pour desservir depuis la Roya matin et soir les bassins d’emplois de Menton et Monaco.
2 : EXPLOITATION, HORAIRES DES TRAINS
2-1 : Horaires des trains
Nous demandons aux Régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Piémont et Ligure de s’entendre sur la mise en place d’un nombre de trains entre Cuneo, Vintimille et Imperia d’au moins 8 allers-retours de trains de voyageurs (Il y en avait 10 à 12 il y a 10 ans). Ces circulations doivent respecter les conditions suivantes :
2-1-1 : Le premier train du matin desservant la vallée de la Roya doit arriver à Vintimille vers 7h20 et assurer une -correspondance avec le TER de 7h26 vers Menton, Monaco et Nice.
2-1-2 : Tant que les liaisons routières ne seront pas rétablies et fiabilisées les trains devront marquer l’arrêt dans toutes les gares de la vallée de la Roya.
2-1-3 : Les trains de la Roya devront assurer des correspondances étroites à Breil avec les trains vers Nice et à Vintimille avec les trains vers Nice (Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui).
2-1-4 : Les trains de la Roya devront autant que possible poursuivre leur route jusqu’à Taggia-Arma / Impéria ou être en correspondance étroite à Vintimille avec des trains pour la ligne de Savone.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article