Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un ajournement prioritaire

La voix de NOSTERPACA

Le gouvernement pousse SNCF Réseau à revoir certains investissements dans le cadre de "l'après-COVID". Sur cette base, NOSTERPACA demande au Préfet, représentant de l’État, et au Président du Conseil Régional, partenaires sur ce dossier, de faire le choix de l'ajournement des travaux de St-Antoine.

                                     Monsieur Pierre DARTOUT, Préfet de Région,
                                      Préfet des Bouches du Rhône
                                      Place Félix Baret - CS 80001
                                      13282 MARSEILLE Cedex 06

                                       Marseille, le 20 avril 2020

Objet : Priorités budgétaires post-COVID – Demande d'ajournement des travaux ferroviaires en gare de St-Antoine

Monsieur le Préfet,
Le monde, la France, notre région, sortiront affaiblis de la période de confinement décidé pour limiter la pandémie liée au coronavirus COVID-19. Des arbitrages seront immanquablement faits dans les priorités d'investissement sur notre région.
Notre association d'usagers de transports NOSTERPACA se mobilisera pour un retour sécuritaire, mais indispensable, des citoyens aux transports publics, et défend, plus que jamais, la nécessité de consolider les investissements visant à préserver l'intégrité du réseau ferroviaire. Il en est ainsi, notamment, des travaux prévus sur la ligne ferroviaire de la Côte Bleue et sur la ligne Nice-Breil.
A contrario, NOSTERPACA invite les partenaires du Contrat Etat-Région, dans le cadre du projet MGA2 de modernisation de la ligne ferroviaire Marseille-Aix, à ajourner les travaux prévus en gare de Marseille-St-Antoine, lesquels visent non à préserver l'intégrité d'une infrastructure ou à en développer les fonctionnalités, mais au contraire à supprimer (« neutraliser ») l'accès à la 3ème voie, laquelle a été créée, sur fonds publics, en 2008 pour densifier la desserte ferroviaire de cette halte et en faire « le métro des quartiers nord » de Marseille.
En effet, la motivation de cette « neutralisation » réside d'une part dans la volonté de permettre l'arrêt de trains longs (UM3) de 218 mètres (lesquels n'arriveront pas avant de nombreuses années), d'autre part dans un choix technique visant à ne pas impacter l'ouvrage de franchissement de l'avenue de St-Antoine (RD8n). La validation à venir du projet de Plan de déplacements urbains de la Métropole Aix-Marseille-Provence et l'urgente réponse à apporter, au titre du Plan de protection de l'atmosphère (PPA 13), à l'amélioration de la qualité de l'air, amèneront immanquablement à revoir les schémas de desserte, et à faire du réseau ferroviaire l'armature des déplacements métropolitains.
La gare de St-Antoine a ainsi, demain, un rôle central à jouer, au coeur de quartiers d'habitat dense et d'un hôpital d'envergure régionale (cf. projet de téléphérique). Le projet initié d'électrification de la section de ligne St-Charles – St-Antoine y participe de manière évidente, avec la perspective de trains électriques à deux niveaux faisant terminus à St-Antoine.
Certain que vous comprendrez, Monsieur le Préfet, notre mobilisation sur ce dossier, je vous prie de croire en l'expression de mes sentiments respectueux.
Certain que vous comprendrez, Monsieur le Préfet, notre mobilisation sur ce dossier, je vous prie de croire en l'expression de mes sentiments respectueux.
Le Président, Gilles MARCEL

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .