Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vélo et chaîne de transport intermodal, comment ça marche ?

La voix de NOSTERPACA

Vélo et chaîne de transport intermodal, comment ça marche ?

Dans le cadre de son initiative annuelle (7 & 8 septembre à EMBRUN), l'association Foire Bio Génépi avait confié pour cette édition 2013 l'animation de l’espace mobilité à Mobil’idées. Cette association qui se donne pour objectif de favoriser et développer l'usage du vélo dans le 05 a proposé un débat sur le thème : « quelle place du vélo dans la chaîne intermodale en territoire alpin »

 

Vélo et chaîne de transport intermodal, comment ça marche ?

C'était l'occasion pour JY PETIT, Vice Président du Conseil Régional en charge des Transports de développer les actions menées par son institution dans ce domaine. Il considère que l'intermodalité est « LE SUJET » d'actualité et que la nécessité de réussir la coordination des acteurs émerge fortement. Il a évoqué les possibilités d'intervention, en particulier le cofinancement d'ouvrage d'art et le financement d'études. En s'appuyant sur l'exemple d'Aix en Provence où se met en place une « maison de la mobilité », il indique que les besoins sont diversifiés pour favoriser l'usage du vélo, allant du gardiennage à la maintenance et la mise à disposition sous forme de location. Il évoque également la mise en place de la centrale de mobilité en Provence Alpes Côte d'Azur.

De son côté, Francine DAERDEN  élue municipale à Briançon et au sein de la communauté a exposé la volonté de créer une voie verte de 25 km depuis la gare de Briançon en direction de Monétier. Malgré la volonté politique des élus locaux, les difficultés existent. Il faut résoudre la question du foncier (800 propriétés concernées sur la totalité du parcours), trouver des financements sans que la communauté ne dispose d'une compétence transport.

Bernard Leterrier, maire EELV de Guillestre et son adjoint chargé du dossier ont fait part d'une expérience menée dans leur commune à propos de la mise à disposition de VAE (Vélos Assistance Électrique). Au départ, l'initiative lancée par le parc du Queyras avait dans un but touristique. La municipalité souhaite relayer maintenant en direction des habitants. La création d'une piste cyclable entre la gare de Montdauphin et Guillestre est envisagée. Une réflexion est menée pour offrir un stationnement sécurisé et une possibilité de recharger les batteries des VAE. Cette initiative à caractère expérimental pourrait connaître un développement sur d'autres territoires.

D'autres interventions ont abordé la place du vélo dans les voitures des trains et dans les bus. Il en découle une stratégie à mettre en place. Compte-tenu de la spécificité des Hautes-Alpes, il a été suggéré que le CG 05 soit porteur pour étudier une organisation genre "vélib" sur l'ensemble du territoire départemental ...

Autre alternative à la voiture individuelle, le covoiturage fait l'objet d'initiatives dans les Hautes-Alpes (aire de stationnement dédiée à EMBRUN)

Vélo et chaîne de transport intermodal, comment ça marche ?

Pour NOSTERPACA, ce court mais intéressant débat fait émerger (une fois de plus !) la fragmentation des compétences dans le domaine des transports. Il confirme également la nécessité pour la région de se doter d'une vision globale et d'indiquer plus clairement ses priorités. Force est de constater la difficulté pour y parvenir : c'est logiquement le Schéma Régional des Infrastructures et des Transports (SRIT),en cours de révision, qui doit donner cette vision.

 Or, le volet « mobilité multimodale » du futur contrat de projets Etat-Région devra être traité en urgence puisqu'un récent courrier du 1° ministre fixe la fin de l'année 2013 pour « disposer d'un programme ayant obtenu l'accord des opérateurs et des régions » Et il est peu probable que ce schéma SRIT soit suffisament avancé dans son élaboration pour indiquer une orientation partagée.

Dans ce cadre, les associations et plus généralement la société civile doivent se faire encore plus entendre pour que leurs demandes soient prises en considération et traduites par des actes concrets.

 

Relire quelques articles sur le sujet "vélo" :

Pour NOSTERPACA, ce court mais intéressant débat confirme la nécessité pour la région de se doter d'une vision globale et d'indiquer ses priorités. Force est de constater la difficulté pour y parvenir : c'est logiquement le Schéma Régional des Infrastructures et des Transports (SRIT),en cours de révision, qui doit donner cette vision.

Or, le volet « mobilité multimodale » du futur contrat de projets Etat-Région devra être traité en urgence puisque le courrier du 1° ministre fixe la fin de l'année 2013 pour « disposer d'un programme ayant obtenu l'accord des opérateurs et des régions »

Et revoir le travail déjà effectué par la DREAL sur l'aménagement des gares dans la région :

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .