Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Projet de révision du SIMA = plaidoyer pour le Lyon-Turin ?

nosterpaca

Vendredi 12 avril prochain, le Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur s'apprête à approuver le projet de révision du SIMA (Schéma Interrégional du Massif des Alpes). NOSTERPACA estime pour sa part que ce texte ignore pour l'essentiel les intérêts de notre territoire.

 

Ce projet définit 4 grands axes pour le massif des Alpes :

-  Garantir dans la durée la diversité et l’équilibre des ressources naturelles et patrimoniales ;

-  Consolider et diversifier les activités spécifiques du massif en les adaptant aux changements ;

-  Organiser et structurer le territoire

- Inscrire les Alpes françaises dans leur environnement régional, transfrontalier, transnational.

Si certaines parties du document sont évasives, il n’en est pas de même pour le chapitre concernant l’organisation et la structuration du territoire. On retrouve dans cette partie, les grandes infrastructures linéaires ferroviaires et routières qui sont identifiées et citées. Or, le SIMA présente globalement les flux transalpins sans distinguer la problématique des Alpes du Sud de celle des Alpes du Nord.

 

Pourtant, le rapport Alpifret 2013 nous permet d’apporter les chiffres mettant en valeur les différences entre le nord et le sud des Alpes :

-   Le trafic sur l’axe ferroviaire Lyon-Turin tous frets confondus demeure inférieur à 4 millions de tonnes et le transit transeuropéen stagne toujours à 0,0 million de tonnes pour la 3ème année consécutive (chiffres Alpinfo)

-   L’évolution du trafic du fret routier transalpin français est globalement stable de 1999 à 2011 (+2,3%), mais cette stabilité globale reflète deux réalités inverses. En totalisant les trafics sur les passages routiers français, l’accroissement du trafic routier à Vintimille masque la chute de ce même trafic sur l’axe Lyon-Turin.

-  Le transit transeuropéen routier à Vintimille atteint 10,7 millions de tonnes, ce qui fait environ 60% des 17,9 millions de tonnes du trafic routier total qui passent par Vintimille

-  Les congestions au niveau du tunnel du Fréjus et du Mont Blanc n’ont pas cessé de régresser pour atteindre un total de 22heures.km en 2011. Pour la 3ème année consécutive, aucune congestion n’a été détectée pour le tunnel du Mont Blanc. A contrario, au passage de Vintimille, la congestion routière atteint 23208 heures.km en 2011, soit plus de 1000 fois le total de la congestion des passages des Alpes du Nord.

Malgré ces données, le SIMA présente l’axe Lyon-Turin comme un « enjeu majeur pour la traversée des Alpes franco-italiennes ».

 

Il est regrettable que la seule partie du document qui propose un projet propre au territoire,  avec des infrastructures localisées, soit un plaidoyer pour l’axe Lyon-Turin, sans distinguer les besoins des Alpes du Sud de ceux des Alpes du Nord et n’apportant aucune solution adaptée à la congestion routière de Vintimille. Dans l'urgence et vu l'exceptionnelle gravité de ce document, NOSTERPACA appelle à la mobilisation de l'ensemble des populations concernées dans leur vie quotidienne par de telles décisions.

 

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .