Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faut-il le croire ?

La voix de NOSTERPACA

Le président de la République, Emmanuel Macron entend « redévelopper massivement » le fret ferroviaire, les petites lignes de train et les trains de nuit dans le cadre de sa politique de transition écologique. Il appuie ainsi les acteurs du secteur ferroviaire qui poussent pour doubler, de 9 % à 18 %, la part du rail dans les transports de marchandises d’ici à 2030, quand la route en assure actuellement 89 %. 

 Cette déclaration d’Emmanuel Macron n’est pas une surprise : elle répond aux demandes de la convention citoyenne pour le climat, dont il s’est engagé à reprendre 146 des 149 propositions.

Mais il faudra des moyens pour le fret ferroviaire, malade de la concurrence effrénée de la route bien avant la crise sanitaire. Il n’assure plus que 10 % du trafic de marchandises, loin derrière l’Allemagne (18 %), l’Autriche (32 %) et surtout de la Suisse (35 %), alors que la tonne transportée émet 9 fois moins de CO2 qu’avec le fret routier.

Fret SNCF, désormais société anonyme, n’est pas à l’abri de la faillite. Pour attirer les chargeurs, il faudrait des « sillons » de qualité, une aide au transbordement des conteneurs et camions sur les trains ainsi que la relance du « wagon isolé » service abandonné depuis plusieurs années. Au total, beaucoup d'efforts à consentir pour doubler ses parts de marché en 2030.

NOSTERPACA s'interroge = serait-il bien sérieux de croire qu'un tel miracle puisse se produire ? Sans les investissements nécessaires, la réponse est clairement non .... Affaire à suivre !

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .