Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coronapistes effacées

La voix de NOSTERPACA

Il est rare que ces deux villes se trouvent un terrain d'accord. Aujourd’hui, c'est fait.

En effet, Aix et Marseille sont revenus rapidement sur leur affichage favorable aux déplacements actifs en supprimant les "coronapistes" cyclables mises en place à la sortie du confinement. La déception des associations de cyclistes (lire ci-dessous) est à la hauteur de la satisfaction exprimée à l'annonce de ces initiatives.

Le gouvernement avait porté à 60 millions d'euros le fonds qu'il a créée fin avril pour inciter les Français à la pratique du vélo dans la perspective du déconfinement. Il s'agissait d'éviter un report massif des transports en commun sur la voiture selon la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

Marseille – la coronapiste du Prado 1 à peine réalisée, déjà effacée !

La Métropole et la Ville de Marseille nous surprendront toujours !

L'effacement cette nuit de la piste cyclable temporaire du Prado 1, tracée il y a moins d'une semaine, ne peut que laisser songeurs.

Quel gaspillage de l'argent public !

Et tout ça parce qu'elle n'a pas été assez fréquentée depuis ses 5 jours d'existence ?

Quand on pense qu'en temps normal, la population cycliste marseillaise augmente de 10% par an, on voudrait que par miracle, elle sature une nouvelle piste cyclable en 5 jours !

En fait, cette piste n'était effectivement pas du tout adaptée à son usage premier : mettre de nouveaux cyclistes en selle.

Coincée entre une voie automobile impatiente et un couloir de bus qui vous frôlaient sans crier gare, il n'y avait rien de sécurisant à l'emprunter.

Pourquoi n'a-t-on pas, une fois de plus, communiqué et concerté avec les associations d'usagers des équipements cyclables, qui disposent d’une expertise, AVANT de mettre quelque chose en œuvre ?

Jamais les associations n'auraient préconisé une telle solution et nous avons été fort dubitatifs quand on nous l'a présentée

Et maintenant, que vont faire la Métropole et la ville de Marseille après avoir effacé cette coronapiste ? Rien ou proposer un aménagement cyclable plus sécurisé ?

Sur une voierie qui est très large, le partage des usages est grandement possible !

En espérant que cette annulation n’ait pas été faite sous l'influence néfaste d'une municipalité que l'on sait acquise à l'automobile depuis plus de 25 ans ?

Tout ce qui touche à la circulation automobile et à son stationnement sur l'espace public (au détriment des principaux usagers qui sont des piétons) relèvent d'un casus belli que personne ne doit aborder.

Marseille qui, pour une fois, allait pouvoir se targuer de faire quelque chose pour les modes actifs va-t-elle bien vite rentrée dans le rang des villes cyclables lanternes rouges ?

Ne l’oublions pas, la réalisation des aménagements cyclables temporaires se font dans le cadre de la lutte contre la transmission du Covid 19 !

 

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .