Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trajectoire positive

La voix de NOSTERPACA

Lu sur MobiTélex :

SNCF: l’année 2018 sera bénéficiaire

Les résultats du groupe SNCF ne seront connus précisément qu’en février mais d’ores et déjà, leur trajectoire positive ne fait guère de doute. L’affichage d’un «résultat net part du groupe» très élevé sera pourtant à décrypter avec précision, car les commissaires aux comptes ont décidé de réévaluer des actifs TGV à hauteur de plusieurs milliards d’euros (après plusieurs dépréciations, consécutives au tassement des trafics depuis 2010). L’essentiel, c’est qu’en «neutralisant» cette somme, l’activité proprement dite de la SNCF sera positive, probablement à hauteur de quelques centaines de millions d’euros.

Après le mouvement social du printemps, les Français sont revenus massivement dans les trains

La longue grève du printemps et une croissance économique moins forte que prévu ont été compensées par une forte dynamique voyageurs – le fret restant négatif à – 147 millions d’euros (lire Mobitelex 141). Selon nos informations, SNCF Voyages (essentiellement le TGV) devrait dégager un excédent supérieur au milliard d’euros.

Que s’est-il passé pour que soient épongées aussi rapidement les pertes du printemps? On savait déjà dès cet été que les voyageurs étaient revenus massivement dans les trains. Quand l’essence est chère, les Français qui le peuvent laissent leur voiture au garage: c’est vrai pour les déplacements du quotidien (le TER confirme sa bonne dynamique de 2017 au deuxième semestre 2018) mais aussi pour la grande vitesse, avec des Ouigo à bas prix qui attirent une clientèle nouvelle, essentiellement sur les radiales. Mais il n’y a pas que ça: la gestion énergique du conflit, avec tous les jours à 17 heures une information claire sur les trains qui circuleraient le lendemain, a évité de mécontenter trop fortement des voyageurs, et de provoquer un mouvement de désaffection envers la SNCF. Tout comme le pari de la fin du malthusianisme, au profit d’un encouragement net à la fréquentation, est en passe d’être gagné (lire ci-dessous). Selon nos informations, dans le budget 2019 présenté cette semaine aux partenaires sociaux, la croissance du chiffre d’affaires de SNCF Voyages atteindrait 7%.

STRATEGIE

TGV et TER, deux baisses pour une hausse

Baisser les coûts pour baisser les prix… et augmenter la fréquentation: la stratégie menée depuis 2015 par Guillaume Pepy et Rachel Picard pour inverser la tendance à la stagnation du nombre de voyageurs porte ses fruits, avec la reprise confirmée en 2018 d’une courbe ascendante des trafics. Le désamour des Français, depuis 2010, avait fait craindre une attrition persistante, mais c’est maintenant quasiment une surchauffe d’offre qui menace, avec des difficultés sur la disponibilité du matériel qui menacent la ponctualité – d’autant que la grève du printemps a durablement désorganisé les cycles de maintenance.

De meilleurs taux de remplissage et une offre développée, mieux segmentée (avec une qualité d’accueil et de service accrue sur Inoui), c’est la garantie d’une meilleure rentabilité et de davantage de ressources. Mais il reste beaucoup à faire: accroître l’attractivité sur les intersecteurs qui sont, eux, vraiment menacés d’attrition, ne pas sacrifier les fréquences à la rentabilité, bien articuler l’offre Ouigo avec Inoui, simplifier la gamme tarifaire (dès le mois de mai), mieux gérer les correspondances et l’intermodalité, ce qui n’est pas une mince affaire puisqu’elle met en jeu une multitude de partenaires, internes et externes.

Pour le TER, la révolution du paradigme semble aussi en marche. On le voit très bien avec l’exemple aquitain (lire ci-dessus), la perspective de la concurrence oblige à réduire les coûts et à augmenter la performance. Pas simple, vu l’état du réseau dit secondaire et l’extrême disparité des situations régionales. Mais le travail entrepris par Frank Lacroix semble porter ses premiers fruits… jusqu’en Paca avec laquelle une nouvelle convention, plutôt de courte durée (trois ans?) serait signée au printemps prochain.

Jean-Paul 22/12/2018 09:00

Triste qu'on mette toujours et tellement la performance financière. Je ne suis pas que qualité de service ou satisfaction usager (et non client)
C'est un peu la même chose quand on parle du seul PIB pour l'état de l'état. Pourquoi ne pas mettre en avant le nombre de sympathisants gilets jaune....

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .