Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vers un guide du routard ferroviaire

La voix de NOSTERPACA

Mardi 9 octobre, toutes les composantes institutionnelles et les forces vives des territoires concernées par les lignes de l’étoile ferroviaire de Veynes étaient invitées à apporter leurs projets et leurs idées pour un premier temps de construction collective. L'idée est de lancer une coopération pour la valorisation du ferroviaire.

Des trains au service de la dynamique socio-économique des territoires

Ces infrastructures magnifiques construites il y a près d’un siècle et demi, sont des outils d’avenir pour le développement de nos territoires de montagne. Trop longtemps, déqualifiées au profit des routes (fret abandonné pour laisser place aux multitudes de camions, gares fermées, circulations rallongées, correspondances supprimées), elles continuent malgré tous ces obstacles à répondre à la demande de mobilité de nombreux voyageurs. C’est la preuve de leur nécessité : en territoire de montagne, elles demeurent le seul moyen de transport fiable pour franchir les cols enneigés l’hiver. C’est aussi la preuve de leur potentiel de développement, pour peu que les services soient réaménagés de façon pertinente et ambitieuse.

Territoire pilote

L’objectif ? Recréer des dynamiques positives qui permettent aux trains de mieux servir les habitants, les touristes, la vie sociale et économique dans les Alpes du Sud en connexion avec les Alpes du Nord : un projet ferroviaire des territoires, par les territoires et pour les territoires. Il s’agit de redonner la voix et l’initiative aux acteurs locaux, quels qu’ils soient. Souvent, la sous-utilisation des services ferroviaires a été la conséquence d’une mauvaise prise en compte des besoins des territoires traversés. Aujourd’hui, le pari est de faire coopérer les composantes institutionnelles et les forces vives des deux Régions administratives. Cette dynamique peut devenir un exemple en terme de développement des lignes ferroviaires dites « secondaires » en zone de montagne, faisant des Alpes du Sud et du Dauphiné un véritable territoire pilote.

Vers un Guide du routard de l’étoile de Veynes ?

En redonnant au rail sa fonction d’épine dorsale d’une mobilité durable, les partenaires souhaitent participer à l’élaboration d’une politique de transport permettant de réduire les coûts de transport exorbitants subis par les ménages de ces zones en matière de déplacement. Il est également question de redéployer les services d’autocar pour les mettre en complémentarité avec le train. Parmi les autres thématiques de travail : la promotion d’une destination Alpes du Sud Dauphiné permettant, en itinérance, la découverte des villes et villages des lignes de l’étoile ferroviaire de Veynes ainsi que des cinq Parcs régionaux et des 40 stations de tourisme accessibles à partir de ces gares ; l’accompagnement de la création d’un Guide du routard de l’étoile, etc. La coopération permettra de mener des études et de réaliser des échanges d'expériences (français, européen).

 

Un compte-rendu personnel (et très partiel selon l'auteur) de Jean-Noël Texier présent au titre de SAPN (association membre du réseau France Nature Environnement)

Lancement de la coopération pour la valorisation du ferroviaire au service des territoires de l'étoile de Veynes, les Alpes du Sud sur les rails de l'avenir.

Le mardi 9 octobre 2018, salle des Arcades à Veynes.

1. Les participants (une cinquantaine au total)

3 parlementaires présents ou représentés : Guillaume Gontard, sénateur de l'Isère, Pascale Boyer, députée des Hautes-Alpes, Christine Marion, attachée parlementaire de Célia de Lavergne, députée de la Drôme.

7 maires présents ou représentés : Roger Didier (maire de Gap), René Moreau (maire de Veynes), Christian Durand (maire de Chorges), Alain Matheron (maire de Lus-la-Croix-Haute), Jean-Claude Vallier (maire de Saint-Julien-en-Beauchêne), Jacques Sauvan (maire de Luc-en-Diois), Pierre Mériaux (élu au tourisme et à la montagne, représentant Grenoble).

Structures représentées :

- le SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun de l'agglo grenobloise), avec Benjamin Troche;

- le Parc Naturel Régional du Vercors, avec Emmanuel Jeanjean;

- la communauté de communes du Diois, avec son président, Alain Matheron, également maire de Lus;

- le Pays Diois, avec Estelle Jabrin, responsable du projet "leader";

- l'office de tourisme du Pays Diois, avec Nathalie Gayraud;

- l'agglo Valence-Romans, avec Sandrine Mottet;

- la CIPRA france, avec Marc-Jérôme Hassid;

- le Conseil de Développement du Pays Gapençais, avec Robert Besson et Audrey Rousselle;

- le Territoire Durance-Provence, avec Charlie Divry et Joëlle Blanchard;

- la SNCF (Ligne des Alpes), avec Vincent Guazzi (qui, questionné par le journaliste d'Alpes et Midi, n'a pas souhaité s'exprimer...).

- ...

Collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes et plusieurs associations :

- ARDSL avec Bernard Colligon;

- AGV avec Robert Cuchet;

- Mountain Wilderness (mobilité douce), avec Gabriel Poulain et Line Firmin;

- SAPN, avec Jean-Noël Texier;

- ...

- Franck Gatounes, Bruno Faure, Jean-Claude Gast (Veynes et pays du Buëch), Gérard Leras, ancien conseiller régional Rhône-Alpes.

- ...

Les absents : je n'ai pas vu de représentants des départements (Isère, Drôme, Hautes-Alpes) ni de la région AuRA. Roger Didier a sorti sa casquette de vice-président en charge de l'aménagement pour PACA.

 

2. Le déroulement :

Les organisateurs et animateurs avaient le parti-pris assumé de ne pas parler de "ce qui fâche" (avenir de Grenoble-Veynes, problèmes de financement...) et de positiver, en se projetant dans un avenir considéré comme possible.

Une grande partie de l'après-midi a été consacrée à un travail par groupes autour de plusieurs axes, en particulier autour du train comme facteur de développement des territoires en faveur des habitants, à travers le tourisme, sous l'angle de la transition énergétique... Chacun a pu participer à 2 groupes différents. A suivi un compte-rendu des travaux de chaque groupe.

Un livret doit être édité dans un mois environ pour faire la synthèse de la rencontre, avec des propositions.

Une nouvelle rencontre devrait avoir lieu ensuite pour valider le document et préparer la suite.

 

3. Commentaires :

- l'ouverture prochaine à la concurrence n'a pas fait débat pendant la rencontre. Nous avons même eu un exposé sur l'exemple de la ligne Nice-Digne, gérée par les Chemins de Fer de Provence, et son Guide du Routard du "Train des Pignes", un train qui, malheureusement, ne permet pas le transport des vélos.

- il a été question du train, mais aussi beaucoup d'intermodalité : articulation avec les bus, train+vélo...

- la relance du fret ferroviaire a été évoquée, mais semble difficile dans l'immédiat, avec peut-être dans un premier temps un service de "messagerie".

- le train à hydrogène (qu'Alstom fait déjà rouler en Allemagne) semble une piste intéressante.

- le maire de Veynes, René Moreau, a insisté à juste titre sur le besoin d'une métropole comme Grenoble à portée de nos territoires.

- en réponse à une question un peu provocatrice du journaliste d'Alpes et Midi, le maire de Lus a fort bien répondu qu'il n'y avait pas de contradiction entre la démarche de contestation et la démarche de proposition, rejoint par le maire de Veynes, pour qui il faut continuer à faire pression. Même son de cloche du côté de Gérard Leras pour qui "résister et construire, il faut les deux !"

En effet, les nouvelles ne sont pas toutes rassurantes entre Clelles et Aspres : lors de la rencontre fin septembre du comité de pilotage avec l'Etat, la SNCF Réseau, les régions AuRA et PACA, les départements (Isère, Drôme et Hautes-Alpes) et la Métropole Grenobloise, il est ressorti qu'il faudrait attendre le prochain CPER (Contrat de Plan Etat Régions), le CPER 2015-2020 étant déjà bouclé. Sauf que d'ici fin 2020 la SNCF devrait réduire encore réduire la vitesse et qu'on s'achemine inexorablement vers la fermeture de la ligne en 2021. Le comité devrait se réunir à nouveau fin 2018, et ce sera sans doute la réunion de la dernière chance.

Jean-Noël Texier

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .