Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Développer une dynamique

La voix de NOSTERPACA

Après l’assemblée générale du Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes samedi 15 :

appel au renforcement de la mobilisation !

Communiqué – samedi 15 septembre 2018

Lors de l’assemblée générale du Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes ce samedi, les parlementaires « en Marche » ont appelé l’État à réaliser « les investissements nécessaires » pour assurer le maintien de la ligne Grenoble-Gap et de l’ensemble de l'étoile. Alors que toutes les collectivités locales ont donné leur feu vert, la ministre des Transports, en visite le 22 septembre dans les Hautes-Alpes, doit enfin annoncer l’engagement de l’État.

Sur Telegrenoble jeudi 6 septembre dernier, Laurent Wauquiez a confirmé son engagement financier sur la ligne Grenoble-Gap, mais aussi celui de son homologue de PACA qui s’était déjà engagé il y a 2 ans en actant dans son propre « contrat de plan État-Région » (CPER) 15 millions d’euros pour la régénération des branches de l’étoile de Veynes en direction de Grenoble et Valence. Par ailleurs, la Métropole grenobloise et les Départements de l’Isère et des Hautes-Alpes ont également répondu présents. Questionné sur le maintien de son engagement en cas d’absence de financement de l’État, le président de Région AuRA a répondu : « Vous savez moi je ne me défausse jamais sur l’État, je déteste ça ». Message reçu.

Quelques kilomètres seulement à financer

Cependant, un des scénarios probables serait dans ce cas un financement des travaux de Grenoble jusqu’à la gare de Clelles (Isère), mais pas au-delà. L’étoile de Veynes serait donc amputée… à cause seulement d’une vingtaine de kilomètres de voie, d’ailleurs globalement en bon état. Les arbitrages doivent intervenir en 2018 pour que les travaux démarrent à temps. Dans ce contexte, l’assemblée générale du Collectif de l’étoile de Veynes a adopté à l’unanimité une résolution pour le maintien du lien ferroviaire entre Grenoble et les Alpes du Sud (lire en pièce jointe). Elle rappelle en particulier l’État à son devoir de financer les infrastructures ferroviaires, y compris sur les lignes dites secondaires.

Joël Giraud : « c’est à l’État désormais d’avancer »

Alors que la ministre des Transports est attendue dans les Hautes-Alpes le 22 septembre, notamment pour s’exprimer sur le financement de l’étoile de Veynes, l’État reste pour l’instant aux abonnés absents. A l’instar de sa collègue Pascale Boyer, Joël Giraud, député des Hautes-Alpes et rapporteur du budget à l’assemblée nationale, le reconnaît sans ambages dans une lettre adressée au collectif et lue à l’assemblée générale ce samedi : « Concernant les travaux de rénovation des lignes desservant l’étoile de Veynes, il semblerait que les régions aillent dans le bon sens (…). C’est donc à l’État d’avancer sur ce dossier vital pour l’avenir de nos territoires. (…) J’appelle ainsi plus que jamais l’État, les collectivités locales et SNCF Réseau à assumer, dans une vision stratégique de long terme, les investissements nécessaires pour assurer le maintien de la ligne » (lettre en pièce jointe).

Grille horaire dégradée sans motif

En attendant, sur Grenoble-Gap en particulier, les conditions de circulation se dégradent. Pas moins de deux trains supprimés entre Veynes et Gap sont à prévoir dans les projets de grille horaire pour 2019, et un temps de parcours sévèrement rallongé entre Grenoble et Gap. En cause : 5 minutes de ralentissement entre les gares de Clelles et Lus-la-Croix-Haute. Renseignement pris, les services de la voie affirment pourtant au collectif qu’aucun ralentissement n’est nécessaire sur cette portion. Par ailleurs, plusieurs ralentissements sont maintenus à titre préventif (pour ralentir l’usure de la voie) voire carrément sans aucune justification. Et malgré les interpellations du collectif, a direction de SNCF Réseau, à Marseille tout comme à Lyon, se mure dans le silence. Dans sa résolution, l’assemblée générale annonce qu’elle réagira « avec force en cas de nouvelle dégradation de la grille horaire de la ligne ». Des paroles qui vont se transformer en actes, très bientôt.

Prochaines dates clefs :

- lundi 17 septembre – réunion de pilotage du « CPER » Isère

- mercredi 19 septembre – comité de pilotage interrégional de l’étoile de Veynes

- samedi 22 septembre – déplacement de la ministre des Transports dans les Hautes-Alpes

- mardi 9 octobre – lancement du projet de coopération inter-collectivités pour le développement l’étoile de Veynes

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .