Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parole de Maire

La voix de NOSTERPACA

Roger PELLENC, Maire de Pertuis, lance un appel à la mobilisation de l’ensemble des élus et habitants du bassin de vie Sud Luberon – Val de Durance contre la fermeture de la gare de Pertuis, programmée le 10 décembre prochain.

 

Commentaires NOSTERPACA :

NOSTERPACA avait initié dès février 2017 une pétition relayée par 25 associations et signée par 9000 personnes.

Dommage d'attendre d'être aussi près de la catastrophe pour prendre conscience des conséquences d'une politique à très courte vue ... mais soyons satisfait d'une démarche qui rassemble bien au-delà des clivages habituels. L'intérêt général comme priorité ?

Parole de Maire

Voici le courrier de mobilisation qui a été adressé aux maires et parlementaires du territoire sud-Luberon et Val de Durance :
 
Objet : Appel à la mobilisation contre la fermeture de la gare de Pertuis
Mesdames et Messieurs les élus, Chers collègues,
La fermeture imminente de la gare de Pertuis nécessite une mobilisation urgente de l’ensemble des élus et habitants du bassin de vie Sud Luberon – Val de Durance. C’est la raison pour laquelle je m’adresse à vous, par ces quelques lignes, afin que vous compreniez la gravité de la situation.
Le 10 décembre prochain, la Région PACA et la SNCF vont interrompre totalement le service ferroviaire en gare de Pertuis pendant au moins 4 ans sous prétexte de réaliser la 2ème phase de modernisation de la voie Marseille-Gardanne-Aix-en- Provence.
Difficile d’adhérer à ce projet, lorsque l’on sait que ces travaux, programmés seulement 2 mois sur les périodes estivales, vont impacter significativement l’ensemble des usagers de la ligne
Manosque – Marseille en diminuant drastiquement le nombre de TER en circulation.
Il est bien évident que la réelle motivation de cette opération de sauvetage de notre voie TER, encore à voie unique et non électrifiée, se trouve dans les errements stratégiques des gouvernements précédents et de la SNCF qui ont délaissé pendant des décennies nos réseaux régionaux au seul bénéfice des TGV.
Nos usagers vont à présent payer le prix fort de cette erreur historique et de la manière la plus injuste qui soit. Pour les nombreux actifs et étudiants d’un bassin de vie fort de 50 000 habitants qui utilisent quotidiennement ce mode de transport en site propre pour se rendre sur Aix et Marseille, c’est la catastrophe annoncée sans réelle alternative à la clé.
En effet, les navettes de la SNCF en direction de Meyrargues et les cars en direction d’Aix en Provence ne pourront se substituer efficacement aux TER qui permettent d’atteindre en un peu plus d’une heure, Marseille depuis Pertuis, sans embouteillage.
Nos usagers risquent donc de se détourner durablement des transports collectifs au moment où aboutit enfin une tarification unique et attractive et cela aura pour conséquence une augmentation des bouchons, de la pollution et des accidents sur l’A51 déjà saturée. Cela va entrainer à terme, à n’en pas douter, une baisse de l’attractivité de nos territoires en plein développement.
C’est à rien n’y comprendre lorsque l’on sait que nous sommes en train de terminer à Pertuis un pôle d’échange multimodal doté d’une capacité de stationnement de plusieurs centaines de places pour l’ensemble de notre bassin de vie pour un investissement total de plus de 12 millions d’euros.
Il est évident qu’avant d’entamer l’épreuve de force, nous avons mené une négociation auprès des élus du Conseil régional PACA, compétent en matière de TER, avec le soutien des parlementaires et conseillers régionaux du territoire. Malheureusement, notre proposition de maintenir deux TER aux heures de pointe, estimée abusivement à 850 000€ par la SNCF, n’a pas été acceptée par le Conseil régional pour des raisons budgétaires.
Chez nos habitants, qui vont se retrouver matin et soir dans les bouchons avec des temps deparcours rédhibitoires, la révolte gronde et les pétitions se multiplient.
C’est pourquoi, je souhaite, à l’image du Conseil municipal de Pertuis du 5 décembre prochain, que vous soumettiez au vote, une motion dont vous trouverez les grandes lignes ci-jointes, afin de demander unanimement audience au Ministre des transports et du Président de la Région PACA.
Afin d’appuyer cette démarche et lui donner un large écho médiatique, je compte également sur votre présence au côté de vos adjoints ceints de leurs écharpes et de vos administrés, la veille de la fermeture annoncée du service, le samedi 9 décembre à 10 h 00 en gare de Pertuis.
Comptant sur votre mobilisation, je vous prie de croire, Mesdames et Messieurs les élus, Chers collègues, à l’assurance de mes sincères salutations.
                                                Roger PELLENC Maire de PERTUIS

Christine 03/12/2017 11:30

Bonjour,
Quelques précisions utiles par rapport à ce qui est dit dans ce courrier: apparemment même les élus n'ont pas compris que ce n'est pas la gare de Pertuis qui ferme mais la desserte Pertuis-Marseille qui est supprimée! La gare reste ouverte avec un guichet qui continuera à fonctionner (peut-être pas pendant les 4 ans?). Il n'y a pas de cars mis en place à destination d'Aix (il y a déjà les bus de la CPA) mais des cars directs pour Marseille (4 par jour dans les deux sens). Et on oublie une chose: c'est la suppression TOTALE des trains pendant 3 à 4 mois l'été entre le Val de durance-Aix-Marseille! ça va donc être la galère pendant 4 années entières, pour des travaux qui n'auront lieu que quelques mois par an, tout ça pour doubler 3,5km de voie et ne rajouter que 6 malheureux trains de plus par jour dans les deux sens entre Aix-Marseille (combien iront jusqu'à Pertuis et dans les Alpes?). On se demande si le jeu en vaut la chandelle!

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .