Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journée Pollution des ports

Jean-Paul Klein

Les Assoc étaient invitées à participer à une "Journée méditerranéenne de l’air : pollution des ports : 14 novembre 2017"

FNE et notre partenaire TVD y étaient. Voici le compte rendu rédigé par Vincente Chastel (TVD):

Journée méditerranéenne de l’air : pollution des ports : 14 novembre 2017. City center Marseille

Avec AIR PACA et Qualitair Corse, représentants de l’industrie autour des activités maritimes (marchandises, passagers, croisières…) représentants des citoyens (associations) et des élus de la région PACA (Nice, Marseille, Bastia) A noter l’absence d’élu de Toulon.

En résumé :

Il y a urgence des solutions à apporter pour améliorer la qualité de l’air des ports, car la Méditerranée est en retard sur d’autres mers comme la mer du nord, la Manche, la Baltique ou les côtes est et ouest des USA.

 

Situation actuelle :

L’augmentation du trafic dans les ports, recherchée pour l’économie, engendre directement une augmentation du trafic routier. Sans mesures drastiques, la pollution en est augmentée. Rappel, les GES ont encore augmentés en 2017 malgré les discours de bonnes intentions.

C’est la Corse qui est la plus avancée dans les mesures prises pour ses ports avec une demande de zone SECA (Zone à Emission Contrôlée en Soufre) faite pour 2018 et une charte d’engagement sur la qualité de l’air et le bruit. Raccordement électrique pour tous les bateaux d’ici 2030 et navires fonctionnant au GNL d’ici 2023.

Au port de Marseille : -Application de la loi pour tous les navires s’arrêtant plus de 2h à quai : obligation d’utiliser du diesel à 0,1 % de soufre. (Les navires utilisent en mer pour leurs moteurs du diesel chargé à 0,5, 1,5 et 3,5 % de soufre)

-La compagnie La Méridionale, utilise des prises électriques à quai pendant les escales.

-Le port veut favoriser les navires fonctionnant au GNL avec des droits de port améliorés.

- Des scrubbers (gros filtres à particules) peuvent être posés sur les cheminées des navires pendant leurs escales.

La FNE, représentée par son président Gilles MARCEL rappelle l’objectif premier qui est la préservation de la santé publique, un objectif commun à tous. Et au passage remarque que les scrubbers ne sont pas efficaces pour les NOx et les Particules ultrafines et de plus sont des polluants aquatiques.

Pour la santé, le professeur CHARPIN, rappelle que 93 % des morts prématurées sont dues à la pollution chronique, pollution de fond, loin des niveaux des pics de pollution. C’est bien sur ces niveaux de pollution permanente qu’il faut        agir.

Et l’ARS représentée par Muriel ANDRIEU-SEMMEL ajoute que ce sont les cumuls de polluants dans l’organisme reçus tout au long de la vie qui sont les plus dangereux pour la santé.

Mesures de la qualité de l’air dans les ports par AIR PACA et son directeur Dominique ROBIN : Tous les polluants habituels sont retrouvés, (NOx, PM10, 2.5 et UFP, hydrocarbures aromatiques polycycliques et métaux). Avec en plus le SO2 qui est le signe maritime permettant d’évaluer la part du portuaire dans la pollution de la ville. Cette part est estimée entre 15 et 20 % pour les PM2.5. C’est donc un sujet premier.

L’utilisation d’un fioul à 0,1 % de soufre ne réduit que très peu les émissions de NO2.

Pour les raccordements électriques, il faut des prises de forte puissance : 1, 5 Méga W pour un navire et 10 fois plus pour un navire de croisière.

Des solutions existent rapportées par des industriels et des élus :

-Les connexions électriques sont faisables avec un réseau approprié. Il ne devrait pas y avoir de problème pour Toulon.

-Les navires au GNL fonctionnent sans problème, y compris de gros porte-conteneurs. Meilleure alternative connue aujourd’hui et pour les 20 ans qui viennent avec l’obligation du raccord électrique à quai.

-Marseille prévoit un passage à 100% de bus électriques dans les 10 ans qui viennent.

La qualité de l’air et de l’environnement doit devenir une part importante de l’attractivité économique de la ville. Marseille compte ainsi augmenter le fret ferroviaire de 7 à 20 % et réduire le trafic Poids Lourd de 10%.

-A Nice, la politique environnementale demande des mesures de pollution par microcapteurs disséminés dans les endroits les plus exposés de la ville ainsi que dans des véhicules. Ce qui permettrait d’évaluer plus finement la pollution chronique.

 

 

Vincente Chastel

Toulon Var Déplacements

 

Pour illustration: les villes les plus polluées en Europe: Marseille et Nice en très bonne place. Toulon, trop "petit" n'est pas placé dans ce tableau.

Rouge: très mauvais

Jaune: pas bon

Bleu: pas très mauvais

 

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .