Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avenir des TET

La voix de NOSTERPACA

Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a présenté, le 7 juillet, la feuille de route du Gouvernement pour un nouvel avenir des Trains d’Equilibre du Territoire (TET). Le Gouvernement s’engage à travers cette feuille de route sur 3 axes =

  • Engager l’élaboration d’une nouvelle convention avec SNCF Mobilités. Cette nouvelle convention pour 2016-2020 sera élaborée sur des bases refondées, pour que l’Etat devienne une véritable autorité organisatrice de plein exercice, et puisse ainsi intervenir plus efficacement auprès des acteurs locaux.
  • Adapter l’offre TET aux nouveaux besoins de mobilité
    Une concertation est engagée avec les Territoires et les parties prenantes, sous l’égide du préfet François Philizot, pour faire évoluer l’offre TET sur la base des préconisations de la commission Duron. Cette mission se poursuivra à partir de janvier 2016 avec les nouveaux élus régionaux, afin de disposer des conclusions d’ici mai 2016. Elles permettront au Gouvernement de prendre les décisions qui s’imposent. La SNCF et ses organisations syndicales y seront associées. Cette concertation prendra également en compte l’urgence de donner essor à un nouveau modèle pour l’offre TET de nuit. Plusieurs lignes de nuit sont indiscutables en raison de l’absence d’offre alternative suffisante. Mais les autres lignes desservent des territoires qui bénéficient déjà d’offres alternatives de mobilité de bon niveau, ou qui vont prochainement s’améliorer. La nouvelle convention entre l’Etat et SNCF Mobilités devra donc tirer les enseignements de la diminution régulière de la fréquentation de ces lignes.
  • Renouveler le matériel roulant et améliorer la qualité de service
    Le parc de matériel roulant des lignes structurantes de l’offre TET sera entièrement renouvelé d’ici 2025, pour un montant d’investissement d’environ 1,5 Md€. L’engagement d’une telle opération d’acquisition interviendra d’ici fin 2015. Et l’acquisition de 34 rames neuves est d’ores et déjà en cours pour un montant de 510 M€. Elles seront déployées à partir de fin 2016. L’accès à internet doit également être amélioré pour les voyageurs à bord des trains et dans les gares : obligations d’extension de la couverture des lignes ferroviaires prévues dans l’attribution de nouvelles fréquences aux opérateurs mobiles d’ici fin 2015 ; amélioration de la couverture des trains du quotidien d’ici fin 2016, qui devra veiller à la prise en compte des TET, en particulier des lignes structurantes. L’Etat investit par ailleurs lourdement dans la modernisation des infrastructures ferroviaires (nouvelle génération des contrats de plan Etat-Régions notamment) : ce sont ainsi 2 milliards d’euros que l’Etat investira entre 2015 et 2020, dont l’essentiel concerne l’amélioration du réseau existant emprunté par les TET.

Commentaires NOSTERPACA :

Les annonces du ministre décalent les décisions pour mai 2016, la rénovation des infrastructures pour 2020 et le remplacement du matériel roulant d’ici à 2025.

Il s'agit sans doute de gagner du temps :

- à l’échéance de la COP 21 (sommet mondial sur le climat), il serait mal venu d’annoncer des mesures contraires à l’enjeu environnemental.

- pour attendre les effets produits par la « Loi Macron » qui conduiront à effacer encore un peu plus les services rendus par les TET.

C'est une autre politique qu'il convient d'engager, ambitieuse et visionnaire pour le mode ferroviaire. Nous en sommes loin.

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .