Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quoi de neuf pour Ouest Provence ?

La voix de NOSTERPACA

Il ne s'agit pas d'un bulletin météo mais des notes prises lors d'une réunion organisée par SNCF TER le 17 novembre dernier.

Quoi de neuf pour Ouest Provence ?

Horaires du service 2021 sur Ouest Provence
Une réunion d’informations des associations d’usagers a été réalisée par le pôle qualité du secteur Ouest Provence de TER.
Cette visioconférence, qui s’est déroulée le 17 novembre avait pour objet de compléter les informations diffusées lors d’une réunion (en visioconférence) le 30 octobre où avaient été dévoilées les principales modifications horaires sur la Région SUD-PACA.
En préambule, nos interlocuteurs ( MM. Vezzani et Nazari) ont précisé que TER était maîtrise d’œuvre pour le compte du Conseil Régional.
Nous avons eu droit à une présentation « positivant » des évolutions prévues début décembre.
Pour ce qui concerne les différents secteurs de Ouest-Provence :
Côte bleue
Dès la fin des travaux actuellement en cours, le trafic sera rétabli avec un nombre de dessertes équivalent à celui existant avant la fermeture. Un cadencement sera adapté à l’observation qui a pu être faite de la demande.
Cela se traduit sur le terrain par plus de mouvements en début et en fin de journée avec des possibilités plus tardives ou plus matinales entre Miramas et Marseille par la Côte. Revers de la médaille, deux heures de creux en milieu de matinée et rien entre 14H et 16H l’après midi.
C’est un peu dommage pour l’été prochain car une offre l’après midi est aussi, de notre point de vue, une façon d’accéder aux plages de ce côté-là.
A noter, le retour de la desserte de la halte d’Euro Méditerranée pour tous les trains de la côte bleue Marseille – étang de Berre – Miramas. C’est le « chou-chou » !
La grande majorité des trains marqueront tous les arrêts, y compris Eurocopter-Marignane Aéroport.
Le cadencement est prévu au ¼ h aux heures de super pointes, puis aux 20 minutes en heures pleines.

Nous sommes dans le RER marseillais. Espérons que cela se passera bien !!!
Il va être difficile de faire circuler d’autres trains dans ces horaires, y compris TGV et Grandes lignes jusqu’à l’entrée de la ligne nouvelle à St Henri.
L’histoire ne dit pas les trains qui passent par Euroméditerranée
Parmi ces trains figurent des circulations qui sont « origines » ou «  terminus » en Avignon, via Cavaillon ou via Arles.

Miramas – Avignon ( via Arles et Via Cavaillon)
Apparemment il y a eu quelques « couacs » lors du dernier service horaire.

Ainsi ont été remontées des incohérences avec des trains « origines » ou « terminus » à Cavaillon , vers ou depuis Avignon Centre.
La leçon semble entendue et l’idée de base qui était de rabattre tous les voyageurs de Cavaillon vers Avignon, pour ensuite aller à Marseille semble un peu remise en cause sur quelques trains du soir et du matin qui seront de nouveau directe via Miramas.
De même, pour la desserte d’Arles, TER PACA (et son donneur d’ordre) n’ont réagit que très tardivement lorsque, pour des raisons de travaux, les TER et autres trains qui faisaient la liaison vers Nîmes et la région Occitanie, ont été supprimés ou limités à Nîmes (depuis Narbonne, Perpignan ou Bordeaux).
Il est évident que, comme avec la Région AURA, demeure un problème de cohésion de concertation et … d’anticipation. Sans commentaire !!!
Ceci dit, l’offre devrait se maintenir à son niveau actuel en gare d’Arles, avec un retour plus tardif sur Marseille en soirée.
Avignon TGV- Carpentras
Le maintient de l’offre actuelle est de mise malgré des résultats plutôt décevant en terme de fréquentation. L’analyse montre que ce sont les étudiants et scolaires qui forment la partie la plus importante des voyageurs sur cet axe.
A NOSTERPACA, on se pose toujours la question de savoir pourquoi l’ancienne gare de Carpentras n’a pas été conservée avec prolongation des trains voyageurs jusqu’à hauteur de la rocade de Carpentras.
C’était un excellent point d’échanges pour tout le nord et l’ouest de Carpentras et cela aurait évité de rentrer en ville aux heures de pointes pour prendre le train.
Regret éternel que ce sujet, pourtant connu lors de la conception du projet.
Les intérêts des élus, ne sont pas toujours ceux des usagers !!!
Bref, pour la desserte, pas d’évolution sauf en WE, où on passe d’une desserte à la ½ H à une desserte par heure en journée.
Durant la réunion a été soulignée l’indigence dans lequel va se trouver le Val de Durance durant les quatre mois du prochain été. A savoir que les trois lignes exploitées en voyageurs seront coupées en même temps par des travaux.
Il a été demandé à nouveau que les matériels de la ligne des Alpes, qui passeront à vide par la ligne de Pertuis à Cavaillon pour aller en entretien, soient «  armées » en trains voyageurs jusqu’à Avignon TGV.
L’idée est qu’au moins un train par jour, dans chaque sens puisse être ouvert aux voyageurs et servir de correspondance en milieu de journées à la fois à Avignon Centre et à Avignon TGV de, ou vers les Alpes.
La correspondance vers Marseille étant assumée depuis Pertuis (au lieu de Meyragues) pour les personnes se rendant à Aix ou Marseille. Cette demande est exprimée une nouvelle fois mais ne semble pas être entendue par TER et l’Autorité Organisatrice (la Région) qui ne conçoivent la substitution que par bus.

Rive Gauche du Rhône – Marseille – Lyon

C’est le point le plus sensible de ces nouveaux horaires.
Il faut dire ici, que la méthode surprend plusieurs d’entre nous.
A partir du prochain service, il ne restera que trois trains directs dans chaque sens entre Lyon et Marseille par la rive gauche du Rhône (la rive droite étant encore fermée aux voyageurs mais avec des projets qui prennent corps en Occitanie et en Région Aura).
Les autres trains seront des trains :
Marseille-Avignon ; Marseille –Valence et inversement
ou des trains Lyon-Avignon ; Lyon- Valence et inversement.
Il est précisé que la fréquence en sera légèrement plus importante sur la Région PACA mais surtout mieux adaptée aux « pendulaires » y compris dans le secteur depuis Bollène avec desserte de toutes les haltes.
Pourquoi pas ! Mais ombre au tableau, les trains terminus à Valence ou en Avignon (et inversement), ne seront pas en correspondance avec ceux faisant le reste du parcours.
Entendez par là qu’un train arrivant 4 mn avant le départ d’un autre, n’est plus en correspondance puisqu’il faut un minimum (aujourd’hui) d’1/4 H pour que le système de billetterie vous fournisse un seul titre de transport.
Même s’il est au même quai en Avignon ou à Valence, vous n’aurez le droit que d’attendre le train suivant !

Pourquoi Valence ou Avignon ?
Sans remettre en cause l’attractivité de Valence pour les habitants du nord Vaucluse et d’Avignon, pour les habitants du sud de la Drôme, la rupture n’est pas « franche ».
Il faut y voir aussi un besoin lié à l’exploitation des rames et la volonté d’éradiquer les rames Corail.
De plus pour desservir Bollène en Région PACA, il est plus facile de faire continuer les trains jusqu’à Valence, plutôt que de « payer » du personnel de SNCF Réseau et SNCF TER à Pierrelatte.
Inversement pour la Région Aura, il vaut mieux venir jusqu’en Avignon que de faire un tête à queue à Bollène ou Orange.
Tout ceci devient d’une complexité sans nom pour le voyageur et on a du mal à comprendre la segmentation sur un axe aussi important, si ce n’est par une volonté farouche de ne pas s’entendre entre AOT sur la répartition des factures et l’exploitation de trains communs.
Pour conclure, même la FNAUT, présente également lors de cette réunion, a soulignée son extrême inquiétude par rapport par rapport à ce nouveau « concept » de dessertes.

À propos
NOSTERPACA agit en faveur de transports publics fiables, performants, efficaces en Région Provence Alpes Côte d'Azur. Association loi 1901 n° W 133014919 .